Quoiqu’il arrive (2002-2006)

 

 

 

 

L’éclat des jours sans dates

Nous n’avons plus de corps

 

Nous étions déjà tous parti

Vers un lieu sans nom

 

 

————————

 

 

On attendais nos vie

Le visage du ciel

N’hésitant plus

Pour un envol définitif

 

 

———————

 

 

Je t’ai promis des vies

Prends tes jours solaires

Et sois toujours comme ça

 

 

————————

 

 

Nous devons partir…

Quoiqu’il arrive…

 

 

____________

 

 

Rien n’a changé

Enfantements prévisibles

 

Nous partirons…

Quoiqu’il arrive…

 

 

————————

 

 

Des lieux sans limites

Le regard figé

L’étincelle au fond de nos têtes

Nous buvons la conscience de l’Univers

 

 

_________________

 

 

Onde mondiale

 

 

———————————

 

 

Nous devons rester…

Quoiqu’il arrive…

 

 

————————

 

 

Le parcours intransigeant

D’une étincelle en perspective

 

 

———————————

 

 

L’espace sans limites

L’extérieur et l’intérieur confondus

De l’Amour comme existence suprême

Une inexistence solitaire et tout aussi totale

Qui témoigne des autres

 

On en aura vu des consciences

Le flot continu des êtres vers le point de lumière

Qui toujours nous appelle

Et nous donne le large

 

À la mémoire de ce que fût nos vies

 

 

—————

 

 

Mon amour, qu’avons nous fait?

 

 

_________

 

 

Et depuis combien de temps sommes-nous parti ?

 

 

——————————

 

 

Cet océan

Qui ne connaît pas de temps

Nous embrase

Inlassablement

 

Nous perdons notre identité

Et retrouvons ce que nous sommes

 

Ce que nous avons toujours été

 

 

________________

 

 

Pourquoi en rester là ?

 

 

———————————

 

 

Le monde était en feu

Et puis je t’ai vu

 

La vie dissolue a retrouvé

Son sourire

 

 

________

 

 

Annonce moi la délivrance

Dis moi qu’une vie

Est encore possible

Et puis rien est grave

Je t’ai toujours aimé

 

 

_________________

 

 

Pauvre et seul

Riche du Tout

On n’existe plus

On vous aime

 

 

__________________

 

 

Jusqu’à se perdre

 

On se laisse aller

On se laisse mourir

 

 

En paix