Longitude 444 – Position inconnue (2002-2004)

 

 

 

 

Multiples dimensions fantômes, fugaces

Se fondant, se confondant

Se mêlant, se remêlant

Un éternel fluide

Illimité, démultiplié, unifié

 

 

_______________

 

 

Dans les champs d’univers

Moisson permanente

 

 

_______

 

 

Multiplicité apparente

Unité qui réside au-delà des sens

Question de point de vue

 

 

___________

 

 

Sacrifice du cerveau

Dévorant les galaxies

Entières

 

 

__________

 

 

Je l’ai vu passé à une vitesse rétinienne

Je ne l’oublierai jamais

Privé d’existence, comment saurais-je?

 

 

__________________

 

 

Désert galactique

Position inconnue

Pas d’identité

 

Absence totale

De tout repère

Jusqu’à l’inexistence

 

Inexistence totale

 

 

____________

 

 

Le parallelisme rompu

Echanges et flux impossibles

Fusion régionale multidimensionnelle

Éclate pour donner naissance

À l’univers sans nom

Singularité de circonstance

Un fil continu, lisse, statique et provisoire

On regarde ce moment

Un noyau forme son nom

Son rayon dépasse l’horizon

 

 

______________

 

 

Ils sont des centaines de millards

Un vaste rendez-vous, largement anticipé

Quelque part au fond de la conscience

Ils n’ont plus de raisons mais ils savent

Ils n’ont pas de visages mais ils voient

Le monde n’est pas ce que l’on croit

Il mène une double vie

Non parallèles sont ces vies

(contrairement à ce que l’on croit souvent)

 

 

______________

 

 

Et on cherche…

Chercher, et accepter quoiqu’il arrive…

Et on ne cherche plus rien du tout…

Et le pire c’est quand on trouve…

Trouver partout…

Trouver en permanence…

(Le vertige de trouver partout et en tout temps sans ne plus rien chercher)

 

 

__________

 

 

Des êtres multiples

Partout

En dessus, en dessous

De tout côtés

Tout ça devient vite complètement ingérable

Impossible… et pourtant…

Et pourtant… c’est bien là ! toutes ces choses sont là !

 

 

_____________

 

 

Un centre, mais il n’est pas fixe, il est partout

Un centre vers lequel converge tout ce qui existe

Une profusion de mutations fracassantes

Ciblées dans le centre d’une sorte d’esprit total

 

 

________________

 

 

La démence n’est rien

Le pire c’est d’en revenir

 

 

______________

 

 

Le Rayon peut venir d’ailleurs

Il résonne en soi

L’ailleurs du soi

Qui est partout

Projection dans l’infini de chaque chose

 

 

______________

 

 

Tout n’est qu’ondes

Des champs d’ondes

Qui se propagent, se croisent

Se rencontrent

S’amplifient, se diluent

Entrent en résonance

 

Finalement restent Une onde

 

 

__________

 

 

Une espèce de frontière, imperceptible

Il y a un aller

Souvent douloureux, chargé, pas simple

Et puis il y a un retour…

 

 

___________

 

 

Le Songe du Retour

 

 

___________

 

 

Ils approchent

Très vite

Puis fuient violemment

Ils sont furtifs

Mais très présents

Leur présence est continue…

Ils sont toujours là

Mais aussi toujours absents

Quoi faire?…

 

 

____________

 

 

Espace sans contenance

Nuit hallucinée par les phares de pluie

Vitesse vitale démesurée

Solitude entourée de multiples fantômes

Dans un jeu appelé une vie

Perception d’un autre temps qui n’existe pas moins

Le monde où tout s’est joué

Les tunnels qui mène aux autres existences ne s’effondrent pas

Les chaînes qui trainent par terre comme le sac d’un déséquilibré

 

Présence simultanée en différentes régions spatio-temporelles

Démultiplication de la conscience

À travers le réseau infini des existences complémentaires

 

Le bruit de fond est synonyme de présence

 

 

____________

 

 

Une route nocturne

Sans retour

Sans trajectoire

Vitesse Infinie

Télescopage frénétique

D’embryon de pensées

Sans but

Des pancartes illisibles

Indiquant une multitude de routes

Ne menant nul part

Rien est réel

Personne

Ne conduit

Que je me vois

Je n’ai pas de visage

Je suis plusieurs

Je dois en tuer un

Mais il fuit

 

 

Rendez-vous

 

 

_________

 

 

Un monde nous concerne

 

Aussi loin et aussi prêt

 

Tout bientôt…